Augmenter ses chances de rémission : les alternatives qui s’offrent aux malades atteints d’un cancer

Malheureusement, il n’existe à ce jour aucun traitement infaillible qui soigne le cancer. Dans les meilleures circonstances, le malade entrera dans un état de rémission. Les cellules cancéreuses disparaissent de son organisme jusqu’à une éventuelle rechute. Seulement, bon nombre de patients n’ont pas la chance d’être dans cette situation. Pourtant, de nombreuses approches leur permettent aujourd’hui de lutter plus efficacement contre la progression de cette maladie.

Les thérapies alternatives auxquelles les malades ont souvent recours

Selon les statistiques, près d’un tiers des personnes qui souffrent d’un cancer ont recours à des traitements alternatifs. Si cette pratique connaît autant de succès, c’est avant tout à cause de la crainte qu’inspire la chimiothérapie. De nombreux malades redoutent les effets secondaires de cette thérapie et se tournent vers d’autres méthodes pour préserver leur bien-être. La majorité d’entre eux ont notamment recours à la médecine douce.

Dans les grandes lignes, les souffrants consomment des substances d’origine naturelle pour apaiser leurs maux et éradiquer les cellules cancéreuses. Dans ce contexte, la phytothérapie figure naturellement parmi les approches les plus prisées. Il s’agit alors d’ingérer des extraits de plantes connues pour leurs vertus anti-cancéreuses.

D’autres malades optent pour la naturopathie. Cette dernière préconise une approche plus holistique. Par conséquent, le praticien s’efforcera de soigner le corps dans son ensemble. Les techniques employées visent notamment à équilibrer le fonctionnement des organes pour améliorer son état de santé et stimuler son système immunitaire.

Enfin, quelques patients espèrent augmenter les chances de rémission en gardant en restant serein. Pour cela, ils ont recours à différentes pratiques méditatives pour mieux lutter contre le stress et induire un effet placebo. La sophrologie est particulièrement réputée dans ce domaine.

Quoi qu’il en soit, les études menées au cours de ces dernières années prouvent que les souffrants ne peuvent pas se passer des thérapies conventionnelles. Dans ce contexte, chacun a tout intérêt à demander l’avis de son médecin avant de débuter une cure quelconque.

La méthode Beljanski : une approche qui se démarque

Il est clair qu’une quelconque thérapie alternative ne portera pas ses fruits sans un suivi médical. D’ailleurs, le personnel soignant doit absolument approuver les décisions du malade sans quoi le protocole de soin sera inefficace. À vrai dire, les souffrants peuvent déjà se procurer des extraits naturels brevetés issus de plusieurs années de recherches. Effectivement, le professeur Mirko Beljanski fut l’un des tout premiers scientifiques à découvrir les propriétés anticancéreuses de certains végétaux, dont le Gingko Biloba. Ses découvertes lui ont permis de concevoir des produits dénués de toute toxicité qui améliorent l’état des patients suivant une chimiothérapie. Les substances actives agissent en parfaite synergie avec les agents chimio-thérapeutiques. Néanmoins, elles vont principalement renforcer la capacité de la réponse immunitaire du corps contre le cancer.

Des avancées ont également été réalisées dans ce domaine. Effectivement, les recherches se sont poursuivies. Aujourd’hui, les intéressés peuvent facilement découvrir l’approche de Sylvie Beljanski. Pour cela, il suffira de lire le livre sur le cancer écrit par ses soins. Cette brillante chercheuse a amélioré l’efficacité des extraits naturels conçus par son père. En savoir plus en visitant gagnerlaluttecontrelecancer.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *