Science : d’où vient la mousse de la bière ?

 

Il nous est passé à l’esprit une fois la curiosité de savoir d’où venait la mousse de la bière. Parfois, la dégustation de cette dernière, la sensation de satiété et de plaisir nous a aussitôt bercés. Nous avons donc oublié sur le vif, l’intérêt de découvrir le mystère qui s’y cachait derrière. Aujourd’hui, nous abordons dans cet article cette grande question. D’où vient donc cette mousse ?

Qu’est-ce qui explique cette mousse ?

Cette boisson, au rebours des boissons gazeuses, contient plusieurs protéines. La fermentation est la raison principale de la présence des bulles dans nos boissons alcoolisées. Quand les bulles surgissent du verre pour flotter sur la surface de notre liqueur, elles transportent avec elles les protéines présentes dans la boisson.

Ce sont donc ces protéines transportées par les bulles qui s’allient pour former ce mélange unique entre le liquide et le gaz carbonique. Parmi ces molécules, certaines sont des réservoirs d’eau. D’autres molécules par contre sont insolubles. Cette existence de la mousse de notre boisson peut encore mieux s’expliquer par le phénomène du maltage.

Qu’est-ce que le phénomène de maltage ?

Il est essentiellement employé pour la production du breuvage alcoolisé comme le whisky ou évidemment, la bière. Il est en outre employé dans la production d’articles alimentaires tels que le vinaigre de malt, les corn flakes ou d’autres dérivés du café. Il sert à donner du goût à la pâte.

Dans le cas qui nous concerne ici, il favorisera la mousse de notre bière. En effet, la mousse ici sera causée par la fermentation alcoolique de cette dernière générée par les levures qui créent le CO2 et se dissolvent en elle.

Lorsque la bouteille comprimée sera donc ouverte, le gaz carbonique ne se retrouvera donc plus en équilibre avec l’environnement ambiant. C’est donc lorsque le gaz s’échappe que les bulles et la mousse se forment.

La mousse dans notre bière : quels sont les avantages ?

La mousse a un rôle principal dans cette boisson, celui d’en protéger les arômes. Sa présence est donc très utile dans la boisson. En plus, elle la protège de l’air ambiant. L’air à l’inconvénient d’oxyder le parfum de notre précieux breuvage et donc la mousse y met un frein. La mousse apporte aussi un autre intérêt à notre boisson, le plaisir de la dégustation. Ce plaisir est lié aux multiples textures que nous pouvons y apporter. Si elle est sans mousse, elle ne répondra plus aux normes de qualité. Cette dernière a été pensée et élaborée par les brasseurs. Sa présence est donc indispensable. Quand la mousse est bien dosée, elle procure une grande satisfaction dans la consommation de votre bière.

L’autre avantage de la mousse est lié à la bonne digestion qu’elle favorise. En effet, le dioxyde de carbone ne facilite pas la digestion et pour cela, dès que vous prenez une gorgée des boissons alcoolisées sans mousse, vous sentirez rapidement un ballonnement. La mousse est donc très utile dans notre bière, car le dosage du dioxyde de carbone mousse et pétille lorsqu’elle est versée dans le verre. Ainsi, lorsque notre bouteille est portée à la bouche sans passer par le verre qui doit mousser et éliminer le CO2, nous ressentons le ballonnement que la mousse est censée nous éviter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *