Le début de la perte des cheveux : comment y remédier ?

La perte des cheveux, aussi appelée calvitie, est un phénomène courant, qui survient généralement vers l’âge de 40 ans. La calvitie engendre la chute irrémédiable et irréversible des cheveux. Néanmoins, des solutions existent pour lutter contre ce problème capillaire. En effet, les traitements médicamenteux, ainsi que la greffe de cheveux peuvent être envisagés.

La perte de cheveux : découvrez le phénomène de calvitie

La calvitie est un problème bien connu chez les hommes. Causé par un trouble génétique héréditaire engendrant une surproduction de testostérone, ce phénomène arrive généralement vers 40 ans, mais peut survenir bien plus tôt dans la vie. La calvitie peut également être causée par le stress, ou une mauvaise alimentation. Dans tous les cas, elle est aisément reconnaissable. Lorsque le crâne commence à se dégarnir au niveau des tempes et du front, on peut parler de calvitie naissante. C’est donc le bon moment pour envisager un traitement.

Traiter un début de calvitie à l’aide d’un traitement médicamenteux

Votre médecin traitant est en mesure de vous prescrire des médicaments, vous permettant de lutter contre la chute des cheveux. Même si cette solution s’avère moins efficace que l’implant capilaire, sachez toutefois que, dans certains cas, elle peut apporter des résultats assez satisfaisants.

Néanmoins, la mini greffe capillaire reste la méthode la plus efficace et la plus appréciée des patients, pour retrouver une chevelure bien fournie. Comment se déroule cette opération ? Quel est le prix d’un implant capillaire ? C’est ce que nous allons voir.

La mini-greffe, la solution idéale pour vaincre la calvitie naissante

Lorsque la calvitie est naissante, il est préférable d’opter pour une mini greffe de cheveux. D’après le site https://www.mini-greffe.fr, cette méthode propose des résultats définitifs au bout de 6 mois de traitement. Mais alors, en quoi consiste cette intervention ?

Qu’est-ce que la mini-greffe capillaire ?

La mini greffe capillaire utilise le procédé de la FUE, pour Follicular Unit Extraction (extraction d’unités folliculaires). Pendant la séance, le patient est endormi localement. Une partie du crâne, généralement située derrière la nuque, est rasée pour faciliter le prélèvement des greffons. Cette étape est effectuée à l’aide d’un dispositif prévu à cet effet, qui préserve la qualité follicules pileux assurant ainsi une meilleure repousse.

L’implantation des greffons

Une fois que les greffons ont été prélevés, ils seront implantés au niveau des zones dégarnies via micro-incisions. Pour les protéger lors de la « prise » de la greffe, le patient devra respecter un certain protocole. Précisons que tous les greffons ne seront pas en mesure de repousser aussi, plusieurs séances seront nécessaires, afin de profiter d’un bon résultat. 

Les avantages de la mini-greffe de cheveux

La mini greffe est définitivement la solution à envisager pour lutter contre la calvitie naissante, car elle possède de nombreux avantages. Tout d’abord, elle ne génère aucune douleur post-opératoire. D’autre part, elle n’implique pas d’éviction sociale. Les résultats sont rapides et bien souvent très satisfaisants. En revanche, pour en profiter, il est essentiel de faire appel à un praticien expérimenté et compétent.

Le prix de la mini-greffe de cheveux

La greffe de cheveux prix est de plus en plus accessible, en raison de la démocratisation de cette méthode. Néanmoins, il s’agit du procédé d’implantation capillaire le plus onéreux du moment : comptez entre 3000 et 7000 €, pour retrouver une chevelure fournie. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *